Industrie Lyon 2009 multiplie les animations pour se jouer de la morosité

Le 04/12/2008 à 0:00  
default-image-3077

Le salon Industrie Lyon 2009 ouvrira ses portes du 10 au 13 mars 2009. Il se tiendra comme chaque année au parc Eurexpo de la capitale rhodanienne. Malgré le succès remporté par les deux précédentes éditions (en 2005 et 2007), les organisateurs ne pouvaient s'empêcher de nourrir quelques inquiétudes au vu de la situation économique actuelle. Mais Benoît Gauthier, organisateur du salon, affirme que « le meilleur moyen de lutter contre la morosité est de montrer des élans d'optimisme de la part des industriels ». Exposants et visiteurs sont donc avertis : le sourire sera de rigueur !

Parmi les secteurs “phares” du salon, on retrouvera : les machines-outils, bien sûr, mais aussi la robotique (toujours présente depuis 2005), les métiers des outils de coupe (les carburiers effectueront un retour massif sur le salon) et l'industrie du formage (dont la surface d'exposition est en constante augmentation). Sans oublier les principaux acteurs des métiers du contrôle, de la vision industrielle et des systèmes automatisés, qui seront eux aussi largement représentés. Et surtout, on notera l'intégration du STIM (le salon des innovations techniques en sous-traitance). « L'arrivée du STIM dans Industrie Lyon ne peut que provoquer des synergies, assure Benoît Gauthier, car les exposants d'Industrie sont les visiteurs du STIM, et les exposants du STIM sont les visiteurs d'Industrie. »
Par ailleurs, et afin d'apporter des réponses les plus vivantes possibles aux attentes des visiteurs, Industrie Lyon fait la part belle aux animations. Parmi celles-ci, les Travaux Pratiques, qui offriront l'occasion de manipuler robots, automates et systèmes de vision, mais aussi la remise des Trophées d'Industrie. Comme chaque année, cette cérémonie récompensera les entreprises les plus innovantes dans chacune des six catégories : éco-conception, interfaces homme-machine, qualité / précision, nouveaux matériaux, simulation et traçabilité.

Quant au village Mécasphère, il s'organisera cette année autour du thème des services aux entreprises. Par ailleurs, une plate-forme Formation/Emploi a été mise en place en collaboration avec l'ANPE Rhône-Alpes. L'objectif est de favoriser le retour à l'emploi, avec l'organisation de “Business Dating” (des rendez-vous de 10 minutes seulement, reprenant le principe des “Speed Dating”) et le lancement de tests pour l'aide au retour à l'emploi. Ces tests élaborés conjointement par les industriels et l'ANPE ont pour but de déceler, parmi les chercheurs d'emploi sans formation et les personnes n'ayant pas de formation technique, ceux dont la personnalité et les caractéristiques personnelles sont adaptées aux métiers proposés. « Des ateliers qui déboucheront sur des formations, avec promesses d'embauche », poursuit Stéphanie Collot, directeur adjoint du salon.

L'espace Industrie 2020, quant à lui, est une animation à l'initiative du Symop (syndicat des entreprises des technologies de production), du Cetim (Centre Technique des Industries Mécaniques) et du magazine Le journal de la Production. Il s'agit de présenter cinq nouvelles technologies marquantes dans les domaines de l'usinage, du forage, de la robotique, de la mécanique et de l'environnement. Environnement toujours, avec l'animation La Ligne Verte, organisée en partenariat avec l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie). Enfin, les visiteurs pourront s'arrêter devant l'animation La Manif des Robots (un point de vue “humoristique” sur le manque de considération des robots sur le marché français), sans compter l'incontournable Fête de l'industrie qui aura lieu le 12 mars en soirée.
(décembre 2008)