Instrumentation électronique : le marché français baisse moins que prévu en 2009

Le 31/05/2010 à 0:00  
default-image-3077

Dans la conjoncture actuelle, le contraire aurait été incongru. Sans surprise, l’étude de marché annuelle réalisée par le Simtec, le syndicat de la mesure, du test et de la conversion d’énergie dans le domaine électronique, révèle que le marché français global  de l’instrumentation électronique a décru de 5,74% passant de 350,1 M€ en 2008 à 330 M€ en 2009 (voir le graphique). Compte tenu que certaines sociétés ont refusé de participer à cette édition de l’enquête, ce chiffre découle toutefois d’une estimation obtenue à partir des résultats fournis les années précédentes. Sans cette correction, le montant des entrées de commandes des entreprises participantes atteint 270 M€. « La baisse révélée par cette enquête a été toutefois plus modérée que prévue car les appareils de test et mesures sont utilisés dans tous les secteurs industriels intégrant de l’électronique. Il s’agit de ce fait d’un marché transversal. Nous estimons que les adhérents du Simtec, représente 2/3 du marché de l’instrumentation électronique », indique Benoît Neel, président du Simtec et président directeur général d’Agilent Technologies.
Tous les résultats de l'enquête seront publiés dans le numéro de Mesures de juin 2010.
(31 mai 2010)

 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap