Instrumentation électronique : le marché se redresse en 2010

Le 19/10/2010 à 0:00  
default-image-3077

Le marché des automatismes se portent mieux. Celui de l’instrumentation l’électronique aussi. « Le léger optimisme affiché l’an dernier se confirme. Nous constatons une tendance positive et une sortie de crise de façon graduelle », note Benoît Neel, président directeur général d’Agilent Technologies et président du Simtec (Syndicat de l'Instrumentation de Mesure, du Test et de la Conversion d'Energie dans le domaine de l’électronique). L’indice Simtec qui reflète l’état du marché de l’instrumentation et du test électronique s’était engagé dans un cycle baissier depuis le troisième trimestre 2008. Il s’est stabilisé au premier trimestre 2010 et s’est redressé très légèrement au second trimestre. Les chiffres d’affaires réalisés par les entreprises du Simtec devraient bientôt retrouver leur niveau de 2008.
Selon le cabinet Decision Etudes & Conseil, le marché français du test et de la mesure électroniques a décru de -7,5% entre 2008 et 2009 et devrait progresser de 2% entre 2009 et 2010. « Le marché se maintient mieux que nous l’avions envisagé il y a un an », souligne Bernard Dauger consultant à Decision Etudes & Conseil. En 2009, le marché total est évalué à 376 millions d’euros (voir la répartition par secteurs). Il devrait suivre la même tendance que l’industrie électronique française en 2011 et les années suivantes. Il restera stable, ou au mieux connaîtra une très légère croissance.
- 19 octobre 2010 -

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap