Instrumentation modulaire : Agilent Technologies plonge dans le grand bain du PXI

Le 27/09/2010 à 0:00  
default-image-3077

Il aura fallu plus de dix ans pour qu’Agilent Technologies se lance réellement sur le marché de l’instrumentation au format PXI, créé en 1998 par National Instruments. « Il s’agit du lancement le plus important en instrumentation modulaire de l’histoire de l’entreprise. Et ce n’est qu’un début. Nous allons poursuivre le développement de produits PXI et AXIe et ainsi mettre notre expertise en test et mesure au service de l’instrumentation modulaire », se réjouit Larry Desjardin, directeur général de la division produits modulaires. L’annonce de l’introduction simultanée sur le marché de pas moins de 47 références PXI et AXIe est en effet impressionnante.
Côté PXI, il s’agit de numériseurs, de générateurs, de multimètres, de matrices de commutation, de compteurs… sans oublier un châssis de 18 emplacements hybrides (PXI et PXI express, dont 2 emplacements pour le contrôleur) et l’ analyseur de signaux vectoriels (VSA) M9392A au format PXI qui autorise une analyse jusqu'à 26,5 GHz.
Côté AXIe, l’offre n’est pas encore significative. Elle est désormais constituée des deux premiers châssis AXIe du marché (deux logements de 2U et cinq logements de 4U) et l’analyseur U4301A de bus PCIe Gen 3.
Si Agilent a tardé à s’implanter massivement dans le monde du PXI, elle y avait toutefois déjà pris quelques positions. En 2006, elle fait l’acquisition d’Acqiris et de PXIT. Le premier était spécialisé dans les numériseurs aux formats PCI, CompactPCI et PXI. Le second proposait notamment des analyseurs et des générateurs pour les tests de transmission de données à haut débit au standard PXI.
Rappelons que le format AXIe (AdvancedTCA Extensions for Instrumentation and Test) est une extension du standard AdvancedTCA (ATCA)  pour l’instrumentation et le test avec notamment des lignes de synchronisation d’horloge et de déclenchement. Il est proposé et soutenu par un consortium de constructeurs d’instruments fondé en novembre 2009 par Aeroflex, Agilent Technologies et Test Evolution. « Il n’exclut absolument pas le PXI, LXI, PCIe etc. Il réutilise ce qui se fait de mieux aujourd’hui. C’est un standard qui offre une densité beaucoup plus importante, de la ventilation, de la puissance et des liens très rapides entre cartes », explique Laurent Weber d’Agilent Technologies.
- 22 septembre 2010 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap