Invensys se sépare d'APV

Le 06/11/2007 à 0:00  
default-image-3077

Invensys cède encore une activité majeure : il s'agit cette fois d'APV (605 M€ de chiffre d'affaires), l'ensemblier spécialisé dans les industries agro-alimentaire et pharmaceutiques. Cette activité avait été rachetée il y a tout juste 10 ans et elle était un des piliers de l'activité “Automatisation Industrielle” d'Invensys, dans laquelle on trouve également Foxboro (systèmes et instruments de contrôle de process), Triconex (automates de sécurité), Eurotherm (régulateurs et enregistreurs) et Wonderware (logiciels de supervision), toutes spécialisées dans le contrôle-commande. APV a été cédée pour 250 M£ (250 M€) au groupe américain SPX, qui réalise un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars pour un effectif de 14.000 personnes. SPX est surtout spécialisé dans les équipements de process (systèmes de contrôle des fluides, de filtration, systèmes de chauffage/refroidissement, etc.). Il a également une activité dans le test et mesure avec la marque LDS Test and Measurement, spécialisée dans les mesures de vibrations.
En dehors de son activité automatisation industrielle, Invensys conserve une activité de contrôle et de signalisation ferroviaire et une activité de composants pour climatisation dans les bâtiments.
Rappelons qu'Invensys est né de la fusion en 1999 des groupes britanniques BTR et Siebe. Auparavant, Siebe avait connu une croissance exponentielle. Depuis 2003, le groupe fait face à de grosses difficultés, qui l'ont notamment conduit à se séparer de ses onduleurs Powerware et de ses entraînements mécaniques Hansen Transmissions en 2004, d'une bonne partie de ses activités dans le domaine du contrôle des bâtiments (en deux temps, en 2005 et 2006) et de ses alimentations électriques Lambda en 2005.
(novembre 2007)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap