L'Institut de Soudure réorganise sa R&D

Le 23/04/2008 à 0:00  
default-image-3077

L'Institut de Soudure a réorganisé son centre de R&D de Yutz (en Moselle). Ce dernier est désormais divisé en trois plates-formes technologiques. La première est consacrée à l'assemblage (avec différents procédés de soudage). La deuxième réunit des moyens pour l'étude, la modélisation et la caractérisation des matériaux et des assemblages (corrosion, fatigue, rupture). Quant à la dernière plate-forme, elle est dédiée aux contrôles non destructifs et à leurs applications aux équipements neufs, en service, ou en matériaux composites. Dans ce dernier cas, les études sont réalisées en partenariat avec le Pôle de Plasturgie de l’Est (PPE).
Grâce à cette nouvelle organisation, l’Institut de Soudure compte optimiser ses différentes actions en matière de recherche : les études pour des industriels ou des associations (qui représentent 30 % de l’activité du centre de R&D), les contrats de recherche (30 %), les études pour la profession dans le cadre de la Commission Soudage de la FIM (10 %) ou encore les prestations (essais de soudabilité, réalisation de prototypes, etc.).
Par ailleurs, l’Institut de Soudure souhaite renforcer son activité dans le domaine des CND grâce à de nouveaux contrats de recherche et d’études. Deux secteurs sont en particulier visés : la maintenance (pour optimiser la durée de vie des équipements en service) et le contrôle des composites.
(avril 2008)