La commission européenne autorise l'acquisition de Moeller par Eaton

Le 16/04/2008 à 0:00  
default-image-3077

La commission européenne a autorisé, en vertu du règlement CE sur les concentrations, le projet d'acquisition de l’intégralité du groupe Moeller, fabricant allemand de composants et systèmes électrotechniques, par Eaton Corporation (États-Unis).

Eaton fabrique des produits électriques destinés aux marchés de l’industrie, des services publics, du commerce, du secteur résidentiel, de l’informatique et des équipementiers.
Moeller fabrique des composants et des dispositifs électriques pour quatre grands domaines d’activité, à savoir les dispositifs de commande et de contrôle, les systèmes de démarrage et d’entraînement pour moteurs, les disjoncteurs et l’immotique.

Moeller est principalement présent sur le marché de la production et de la distribution d’équipements et de composants électriques de faible voltage. Les principaux chevauchements horizontaux entre les activités des deux entités concerneraient certains marchés nationaux d’équipements et de composants de faible voltage, comme les tableaux terminaux, les disjoncteurs (MCB et MCCB) et les différentiels.

L’enquête de marché de la commission a confirmé qu’il serait peu probable que le projet d'acquisition soulève des problèmes de concurrence, car les deux entreprises resteraient confrontées à une forte pression de la part de concurrents tels que Siemens, ABB, Schneider Electric, Hager, Legrand et GE.

Il existe des relations verticales entre les deux parties. Moeller fabrique plusieurs composants de faible voltage (notamment des disjoncteurs et des différentiels) qui se retrouvent dans les produits finaux fabriqués par Eaton [tableaux de distribution, tableaux terminaux et dispositifs UPS (alimentation sans coupure) de moyenne et haute intensité]. Selon la commission le projet d’acquisition ne poserait pas de problèmes de concurrence, compte tenu notamment du fait que d’autres offres existent en suffisance, tant en amont qu’en aval, et que les concurrents ne sont pas soumis à des contraintes de capacité.
(avril 2008)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap