Le contrôle de pollution des voitures laisse à désirer

Le 24/03/2006 à 0:00  
default-image-3077

Les analyseurs de gaz polluants et les opacimètres (pour les moteurs diesels) sont présents dans tous les centres de contrôle techniques et garages automobile. Ils font partie des 37 catégories d’instruments entrant dans le cadre de la métrologie légale et, en tant que tels, ils sont soumis à des contrôles très stricts (vérification périodique annuelle obligatoire). La situation n’est pas satisfaisante, note la Drire (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). Lors d’un contrôle réalisé au mois d’octobre dernier en Ile-de-France, elle a en effet constaté que 23 % des instruments contrôlés n’étaient pas en conformité avec la réglementation, en particulier dans les garages. Pour certains d’entre eux, la date de validité (de la vérification périodique) était dépassée depuis plusieurs années. Les agents de la Drre ont apposé une vignette de refus de couleur rouge destinée à informer le public du caractére irrégulier de ces instruments. (Décembre 2004)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap