Le Foundation Fieldbus se renforce dans le domaine du sans-fil et des diagnostics

Le 04/05/2011 à 0:00  
default-image-3077

L’organisation Hart Communication Foundation (HCF), qui supporte et promeut les protocoles de communication standard Hart et WirelessHart, annonce les derniers développements concernant la technologie d’entrées/sorties déportées et sans fil (Wireless and Remote I/O ou WIO). Il s’agit notamment d’une suite d’outils pour les développeurs d’équipements d’automatismes fournissant plus d’informations via le HSE (High Speed Ethernet). Rappelons que la technologie WIO assure l’utilisation d’une infrastructure de terrain ouvert et interopérable, intégrant des réseaux Foundation Fieldbus H1 (31,25 kbit/s), HSE et sans fil (WirelessHart et ISA100.11a). La spécification WIO HSE, qui englobe d’ailleurs la HSE-RIO existante, définit une série de passerelles interopérables afin de connecter les entrées/sorties de commande (analogiques et discrètes) et les systèmes d’automatismes. Quant au kit de test d’interopérabilité HSE ITK, il intègre désormais les tests de fonctionnalité d’un appareil HSE et sa conformité à la spécification des blocs de fonction et de transducteur (Device ITK Profile 6.0 et support de VC++ 2008 v9).
L’organisation a par ailleurs enregistré les deux premiers hôtes Foundation Fieldbus intégrant le nouveau profil obligatoire 61b (support des diagnostics Namur NE107) : DeltaV avec la suite AMS d’Emerson Process Management, et GE ControlST de GE Energy. Parmi les nouvelles fonctionnalités, on trouve l’instanciation des blocs, les niveaux multiples de certains blocs et fonctions, l’utilisation de blocs standards avec des paramètres supplémentaires, des blocs de fonction avec profil personnalisé, la configuration de blocs de contrôle planifiés et la mise en place d’un tableau de bord regroupant les diagnostics.
- 4 mai 2011 -

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap