Le LNE remet son prix de la recherche

Le 14/10/2009 à 0:00  
default-image-3077

Créé pour distinguer les chercheurs du LNE et ceux des laboratoires du réseau métrologie
française, le prix de la recherche a été remis à André Clairon, Ingénieur de recherche au LNESYRTE (Systèmes de Référence Temps-Espace) à l’Observatoire de Paris, le 29 septembre 2009.
André Clairon a contribué au développement des mesures de fréquences optiques en France. Il a participé activement à la construction d’une horloge à jet de césium à pompage optique. En collaboration avec Christophe Salomon, chercheur à l’ENS-LKB, il a construit la première fontaine atomique de césium. Il est le co-pilote du projet d’expérience spatiale comprenant une horloge à atomes froids ACES/PHARAO. Enfin il a utilisé les atomes froids pour développer des capteurs inertiels tels que les gyromètres et gravimètres.

Pour rappel, la recherche mobilise le LNE dans les domaines de la mesure, de la protection du consommateur, de la santé et du développement durable. Il assure en particulier le pilotage du réseau métrologie française dont le but est de mettre à disposition de l’industrie et de la société toute entière, l’infrastructure nécessaire à la
maîtrise des mesures et à leur traçabilité au Système International d’unités, le SI.
(octobre 2009)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap