Le marché de la maintenance industrielle connaît une faible croissance

Le 28/11/2006 à 0:00  
default-image-3077

Selon l'"Observatoire de la maintenance industrielle" réalisé en 2006 par la société d'études et de conseil Bipe et publié par l'Afim (Association française des ingénieurs et responsables de maintenance),  le marché de la maintenance industrielle connaît une faible croissance, estimée à 230 millions d'euros entre 2005 et 2007. Si l'industrie lourde contribue à l'inertie du marché, l'industrie manufacturière le tire vers le haut (c'est le cas en particulier des industries agroalimentaires et de l'automobile).
La diminution des effectifs internes et l'augmentation de la sous-traitance limitent quant à eux le budget global consacré à la maintenance. Ce dernier, qui s'élevait en 1996 à 3,8 % du chiffre d'affaires des entreprises industrielles, est estimé à 2,3 % pour 2006 et 2,2 % pour 2007. Le pourcentage de dépenses externalisées par rapport au budget total devrait passer de 25,4 % en 1996 à 32,4 % en 2007.
En valeur absolue, le marché de la maintenance sous-traitée passe de 6,25 mds€ (milliards d'euros) en 1996 à 7,2 mdsd€ dix ans plus tard.
Autre indication de l'enquête, l'outil de production représente moins de 60 % des marchés de maintenance, avec un taux de sous-traitance encore faible. Malgré tout, le Bipe estime que l'ouverture à la délégation de l'outil de production sera lente mais générale, et qu'il s'agit là du marché le plus important. (Novembre 2006)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap