Le marché français de l'instrumentation électronique se redresse en 2010

Le 11/05/2011 à 0:00  
default-image-3077

Le marché français de l’instrumentation électronique se porte mieux. C’est ce que révèle l’étude de marché réalisée par le Simtec. Cette reprise rassure bien entendu les fournisseurs de solutions de test et de mesures électroniques. « L’an dernier nous envisagions l’avenir avec un optimisme mesuré. Nous l’entrevoyons aujourd’hui avec une certaine sérénité », a déclaré Benoît Neel, président du Simtec (Syndicat de l'Instrumentation de mesure, du test et de la conversion d'énergie dans le domaine de l’électronique). De fait en 2010, ce marché a connu une hausse de 6 % par rapport aux résultats de 2009 et a retrouvé son niveau de 2008. Cette étude repose, pour l’essentiel, sur les déclarations des adhérents du Simtec participant à l’enquête. Leurs prises de commandes s’élèvent à près de 290 M€. Elles représenteraient, selon le syndicat, près de 80 % d’un marché total évalué à 350 M€. Difficile de prévoir les résultats de l’année 2011 mais cette croissance semble se confirmer. Pour la première fois, l’indice
Simtec qui reflète l’état du marché de l’instrumentation et du test électronique est supérieur au  1er trimestre 2011 à celui du 4e trimestre de l’année précédente. « Ce qui renforce notre confiance », souligne Benoît Neel.
Tous les résultats de l'enquête seront publiés dans le numéro de Mesures de juin 2011.
- 11 mai 2011 -
  

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap