Le VITA publie une analyse du marché des systèmes VME

Le 27/10/2010 à 0:00  
default-image-3077

Ray Alderman, directeur exécutif du comité VITA (VME International Trade Association), a publié un rapport décrivant le marché mondial des systèmes basés sur la technologie VME (formats VME, VME64, VXS et VPX, entre autres).
Si les formats VME64, VME64x et VME32 s’apprêtent à connaître un léger fléchissement de leurs ventes dans les années à venir, le rapport met en exergue la future explosion des formats VPX (systèmes à architecture commutée) et VME2eSST (architecture parallèle, mais avec fond de panier à bande passante élargie à 320 Mo/s). Le marché du VME2eSST, qui représentait 50 millions de dollars en 2009, devrait bientôt doubler pour atteindre 115 millions de dollars en 2012. Il sera alors globalement au même niveau que le VME64. Surtout, le marché du VPX, qui représentait un peu moins de 20 millions de dollars en 2009, devrait être multiplié par un facteur 5 et plus pour atteindre environ 110 millions de dollars en 2012. Le format VXS, enfin, devrait également progresser. Un doublement des ventes est à prévoir d’ici à 2012, même si les volumes ne sont pas comparables à ceux du VME ou du VPX : les ventes de systèmes VXS devraient passer de 2 à 5 millions de dollars environ entre 2009 et 2012.
Certes, le marché des systèmes VITA ne pourra jamais retrouver sa santé du début des années 90, époque où Motorola vendait pour environ 750 millions de dollars de systèmes VME aux équipementiers télécoms. Aujourd’hui, aucune compagnie ne sort du lot comme Motorola à cette époque : les dix principaux constructeurs se partagent 60 % du marché des cartes VME, toutes architectures confondues (il faudrait qu’un constructeur atteigne à lui seul 41,7 % de parts de marché pour bénéficier d’une réelle position de leader). « Mais cette situation est certainement appelée à évoluer avec la reprise des fusions et acquisitions, lance Ray Alderman. En effet, si les rachats entre entreprises ont été quelque peu ralentis à cause de la crise économique, ils devraient bientôt repartir. Rappelons que, depuis 14 ans, les rachats entre sociétés ont été extrêmement nombreux : en moyenne 6 par an, pour un total de 84 compagnies rachetées ou fusionnées sur cette période. »

- 27 octobre 2010 -

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap