Les bons résultats 2010 de Siemens se confirment

Le 01/03/2011 à 0:00  
default-image-3077

Siemens avait clôturé son exercice 2010 avec le meilleur résultat opérationnel jamais enregistré  affichant un bénéfice après impôts de 4,1 milliards d’euros, en hausse de 63 % et un chiffre d’affaire de 76 milliards d’euros qui a notamment rebondit au second semestre après une baisse au premier.  Peter Löscher (photo), président du directoire de Siemens s’en était réjouit : « Nous sortons de la crise avec une remarquable vigueur. Notre croissance s’accélère, et nous enregistrons pour la deuxième année consécutive un résultat opérationnel record. » Il entendait  continuer sur cette lancée en 2011. C’est chose faite puisque puisqu’au cours du premier trimestre de l’exercice 2011, la croissance affichée lors des trimestres précédents se poursuit. « Nous avons largement atteints les objectifs fixés au cours de ce premier trimestre. Les entrées de commandes et le chiffre d’affaires sont en hausse dans toutes nos régions, en particulier dans les pays émergents, ce qui profite aussi à nos activités en Allemagne. Notre résultat atteint à nouveau un niveau record et nous sommes sur la bonne voie pour réaliser les objectifs que nous nous sommes donnés pour l’exercice en cours (qui se clôturera au 30 septembre 2011) », a déclaré Peter Löscher.
Au cours du premier trimestre de l’exercice 2011, clos le 31 décembre 2010, les entrées de
commandes enregistrent une hausse de 19 % en glissement annuel, à 22,588 milliards d’euros. Quant au chiffre d’affaires, il augmente de 12 %, à 19,489 milliards d’euros. Les entrées de commandes et le chiffre d’affaires se situent ainsi pour le troisième trimestre consécutif au-delà des valeurs enregistrées l’exercice précédent sur la même période, bénéficiant notamment d’une évolution positive des taux de change.
Ces chiffres redonnent le sourire à Ralf-Michael Franke, CEO de la division Industry Automation Systems : « c'est un plaisir de présenter de si bons résultats car ces derniers mois ce n'était pas forcément le cas. On profite à plein de la reprise économique.» Au premier trimestre de l'exercice fiscal 2011, les commandes de la division qu'il dirige ont en effet progressé de 32%  par rapport à la même période 2010 alors qu'elles avaient chuté sur l'ensemble de l'année entre 2008 et 2009 passant de 7,33 à 5,57 milliards d'euros et se sont redressés en 2010 pour atteindre 6,42 milliards d'euros.
Anticipant une amélioration durable de ses marchés, Siemens table sur une forte croissance
organique des entrées de commande en glissement annuel pour l’exercice 2011. 
- 1er mars 2011 -
 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.