Les détecteurs pour applications d'automatismes, un marché de 150 millions d'euros

Le 02/10/2006 à 0:00  
default-image-3077

Selon le Gimélec (groupement des industries de l'équipement électrique, du contrôle commande et des services associés), le marché français de la détection s'élèverait à 150 millions d'euros. Après la chute observée en 2002 et 2003, il a entamé une progression régulière jusqu'en 2005 et devrait revenir, fin 2006, au niveau qu'il avait en 2000.
Les détecteurs photoélectriques occupent l'essentiel du marché, suivis de près par les détecteurs inductifs, puis par les détecteurs à ultrasons et capacitifs, qui occupent des marchés de niche. Toujours selon le Gimélec, les détecteurs sont essentiellement utilisés dans l'automobile (23 % des applications). Viennent ensuite l'agroalimentaire (20 %), la logistique (8 %) et de multiples autres applications (chimie/pharmacie, cosmétique, industrie métallurgique, industrie du papier, du bois, etc.). (Octobre 2006)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap