Les entreprises françaises se mobilisent pour la foire de Hanovre

Le 28/02/2011 à 0:00  
default-image-3077

La France était choisie comme pays partenaire de l’édition 2011 de la foire de Hanovre après la Corée du sud en 2009 et l’Italie en 2010. Le gouvernement français a mandaté Ubifrance, l’agence française pour le développement international des entreprises, pour organiser la participation de la France à l’un des plus importants salons industriels mondiaux.  Son objectif était bien sûr d’assurer une présence plus importante des entreprises françaises à cette édition qui met la France à l’honneur. Signe de l’importance que l’on accorde à l’industrie en Allemagne, la chancelière allemande Angela Merkel a invité Nicolas Sarkozy à l’inauguration du salon. Pour l’instant, il ne répondra pas à cette invitation mais François Fillon devrait le représenter. Lors de la conférence de presse présentant la prochaine édition de la foire de Hanovre, l’ambassadeur d’Allemagne en France, Reinhard Schäfers a d’ailleurs souligné la richesse des relations franco-allemandes : « l’Allemagne est le premier partenaire économique de la France. Il existe une étroitesse économique sans égale entre les deux pays dont le volume d’échange bilatéral est de l’ordre de 136 milliards d’euros. Il faut garder à l’esprit que les deux pays seront encore pour longtemps des partenaires privilégiés malgré les progrès des pays émergents ».
Les entreprises françaises en ont consciences et se sont fortement mobilisées pour être présentes en nombre à cet événement où la France sera sous le feu des projecteurs. « Nous nous étions fixé pour objectif d’atteindre une participation de 200 entreprises et instituts de recherche contre 116 en 2009. Cet objectif est dépassé puisque 220 entreprises ont répondu présents dont 160 seront accompagnés par Ubifrance (contre 60 habituellement) », indique Alain Cousin, président d'Ubifrance. En tant que pays partenaire, la France a choisi comme slogan : « l’innovation au service d’une croissance durable ». Sur l’espace dédié au pays partenaire, des grandes entreprises telles qu’EDF ou Citroën ainsi que des régions présenteront leur savoir-faire.  A noter le retour de Schneider Electric sur le salon. Après deux années d’absence, le groupe sera le plus gros exposant français en 2011. « Au total, les entreprises françaises occuperont 4400 m2 de surface d’exposition et seront présentes sur 8 des 13 salons », précise Henri Baïssas, directeur général adjoint d'Ubifrance.
Rappelons en effet que la foire de Hanovre réunit 13 salons dont trois composantes phare : Industrial Automation, Motion Drive & Automation et Energy. Elle compte cette année un nouveau venu : Metropolitan solutions qui s’intéresse aux équipements nécessaires pour faire face à l’urbanisation croissante. Ces salons dont le thème fédérateur sera cette année « l’efficacité intelligente » (efficacité des ressources, des processus, des coûts…) occuperont l’ensemble des halls du parc d’exposition sur une surface de 400000 m2. « L’objectif est d’accueillir 200000 visiteurs dont plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Afrique », indique Andreas Gruchow, membre du directoire de Deutsche Messe, qui estime que « l’industrie est relancée par un bon niveau d’investissement. Le creux dû à la crise mondiale sans précédent est derrière nous. C’est aujourd’hui l’heure de la relance. Nous relevons des signes positifs dans la plupart des pays européens et ceux-ci sont encore plus significatifs en Asie ou encore au Brésil. » 
- 28 février 2011 -

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.