Les résultats de Sefram atteignent un niveau record

Le 17/01/2011 à 0:00  
default-image-3077

Sefram n’a pas souffert de la crise.  Bien au contraire. « Sur l’exercice 2009 (du 1er octobre 2008 au 30 septembre 2009), nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 millions d’euros. Ce qui correspond à un niveau record depuis 1997. Les résultats de l’exercice 2010 sont du même ordre», se réjouit Pascal Oses, directeur général de l’entreprise. L’entreprise stéphanoise surfe depuis 5 ans sur la vague de la TNT et de l’arrêt annoncé de la télévision analogique. En effet, depuis une dizaine d’année Sefram s’est fait un nom le marché spécifique des mesureurs de champs. Avec ces instruments destinés notamment aux antennistes et aux électriciens, Pascal Oses estime que la société est aujourd’hui numéro un en France sur ce secteur : « nous avons démarré cette activité en 1997 avec un appareil pour câblo-opérateurs. Depuis on a acquis un fort savoir faire en la matière et développé une offre complète ».
Sefram s’était fait un nom dans le domaine des enregistreurs avec ou sans papier. Mais elle n’a pas pour autant laissé tomber son cœur de métier historique. Pour preuve, elle vient d'annoncer le lancement des modèles Das 20 et Das 40 des enregistreurs compacts et autonomes comportant deux et quatre voies (photo). Avec la conception et la fabrication des mesureurs de champs sur son site de Saint-Etienne, elle dispose donc d’un nouvel axe de développement. Mais la société distribue également en France depuis 2005 la gamme d’instrumentation électronique générale de son actionnaire majoritaire, l’américain BK Precision. « En 1997, les enregistreurs représentaient 85% de nos ventes. Aujourd’hui, l’activité de l’entreprise repose sur trois piliers. Ce qui lui permet de mieux traverser les crises », note Pascal Oses. Ainsi, depuis 1997, Sefram a doublé son chiffre d’affaires et s’est renforcé à l’export. Elle est présente dans 45 pays via un réseau de représentants. L’export représente d’ailleurs aujourd’hui 22% de son chiffre d’affaires contre 5% en 1997. 
- 17 janvier 2011 -

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap