L’inexorable montée en puissance de SPS/IPC/Drives

Le 04/12/2005 à 0:00  
default-image-3077

Dans un pays qui organise la plus grande manifestation mondiale d’automatismes (avec la Foire de Hanovre) et à un époque où Interkama (l’autre grande manifestation européenne d’automatismes) s’interrogeait sur son avenir, il fallait un certain culot pour lancer une nouveau salon. Qui  plus est à Nuremberg, qui n’est pas la ville la plus fréquentée et la mieux desservie d’Allemagne. Et pourtant, en quelques années, SPS/IPC/Drives a réussi son pari : pour sa dernière édition qui a eu lieu la semaine dernière, le salon a reçu 34.600 visiteurs, soit une nette progression sur l’an passé (31.822). La surface d’exposition était également en forte croissance (73.000 m2 au lieu de 61.600), de même que le nombre d’exposants (1.160 au lieu de 1.030). Le congrès par contre, a connu une baisse de fréquentation (446 au lieu de 493).
Ce succès dopera sans doute l’optimisme de Exposium qui va lancer, d’ici un an, le très attendu SCS Automation & Control (on notera la similitude de nom avec SPS), qui consommera le mariage entre Elec Industrie, Automation et Mecanelem. On souhaite à cette manifestation, comme le fait SPS/IPC/Drives, de réunir enfin l’ensemble des acteurs des automatismes manufacturiers, grands et petits.
Pour autant, les organisateurs de SCS ne trouveront pas de grandes leçons à tirer du salon allemand, qui a tout d’un “salon à l’ancienne” : il s’agit avant tout une exposition de produits, sans présentations bruyantes sur les stands (pas de hauts-parleurs et présentations sur écran), sans pratiquement d’applications “live”, sans lecteurs de badge pour "immortaliser" le passage du visiteur.
Autre remarque, SPS/IPC/Drives accorde une part importante aux associations professionnelles. Tous les grands organismes de bus de terrain avaient leurs stands (Iaona, ODVA, Profibus, Interbus, SafetyBus p, Sercos, EtherCat, Ethernet Powerlink), auxquels s’ajoutaient des stands consacrés à OPC, CoDeSys Automation Alliance, Linux in Automation, FDT, les réseaux sans fil…. Ce n’étaient pas les stands les plus visités. De plus, paradoxalement, tous ces thèmes étaient dans l’ensemble peu présents sur les stands des exposants. (Novembre 2005)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap