L’Institut de Soudure participe au projet ECO CND

Le 11/05/2010 à 0:00  
default-image-3077

L’Institut de Soudure participe au projet ECO CND, retenu par l’Agence nationale de la recherche dans le cadre du projet EcoTech 2009. Cette étude porte sur le développement des ondes guidées ultrasonores, et plus généralement des nouvelles “écotechnologies” de contrôle non destructif.
Mis en cause dans cette étude, le ressuage et la magnétoscopie, deux méthodes de contrôle non destructif largement utilisées mais relativement polluantes. Le ressuage, par exemple, génèrerait à lui seul 50 000 tonnes/an de produits organiques, et 100 000 m3/an d’effluents. Avec la magnétoscopie, ce sont près de 50 000 tonnes/an d’indicateurs magnétiques qui seraient rejetés.
Le projet ECO CND vise à remplacer ces techniques par une génération d’ultrasons par laser, couplée à une réception EMAT (Electromagnetic Acoustic Transducer). Le programme comprend notamment la modélisation, la réalisation d’un démonstrateur laser/EMAT et d’un équipement TOFD multiéléments pour le contrôle des soudures. L’Institut de Soudure intervient dans la définition et la réalisation des maquettes d’essai, ainsi que dans la validation des techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie.
Parmi les autres partenaires de cette étude, qui dure 36 mois, on trouve également les sociétés Ixtrem et Holo 3, ainsi que des laboratoires de recherche (le CEA-LIST, l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie IEMN-CNRS, etc.).
(11 mai 2010)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap