Logiciels de supervision : Wizcon repart pour une nouvelle vie

Le 12/12/2005 à 0:00  
default-image-3077

Il y a une quinzaine d’années, Wizcon était un des acteurs les plus connus du petit monde de la supervision, et sans doute le plus turbulent. Ce logiciel a connu une vie agitée par la suite, au point que même son nom avait disparu. Il survivait, cependant, sous l’appellation “Axeda Supervisor”, au sein de la société américaine Axeda (cette dernière avait en effet racheté la société israélienne PC Soft, créateur de Wizcon).
Chemin faisant, Axeda s’est ensuite spécialisée dans les logiciels et services DRM (Device Relationship Management), dont la vocation est d’augmenter l’efficacité et la disponibilité des équipements de production (grâce à la maintenance préventive, par exemple). Et comme souvent en pareil cas lorsque les deux activités n’obéissent pas aux mêmes logiques (de cycle de la vie des produits, des marchés, etc.), la société s’est scindée en deux : Axeda Corp a pris en charge les activités DRM tandis que Axeda Systems s’est occupée des produits de supervision.
Axeda Systems allait ensuite prendre son indépendance sous le nom de ITA Holdings. Celle-ci avait quelques activités de DRM, qu’elle vient de céder à Axeda Corp. Etant désormais uniquement centrée sur la supervision, elle a pris assez naturellement le nom de Wizcon Systems.
Avec plus de 45.000 licences déployées dans le monde, Wizcon jouit d’une certaine notoriété. Le logiciel a été un des premiers à faire le pari d’associer Internet à la supervision, ce qui lui vaut aujourd’hui des applications dans l’automatisation des bâtiments, d’usines, de systèmes de climatisation/réfrigération, de gestion de l’eau, etc.
Le siège social de Wizcon Systems est situé à Lyon, où sont concentrés la R&D, la direction des ventes, le marketing et le support. (Décembre 2005)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap