Measurement Specialties souhaite constituer un pôle d'activité français orienté vers l'aéronautique

Le 25/02/2009 à 0:00  
default-image-3077

Début février, nous vous annoncions l'acquisition des sociétés françaises FGP Sensors et Atexis par Measurement Specialties (pour plus de 10 M€). A première vue, on pourrait songer que le groupe américain, déjà largement présent dans le domaine des capteurs, a simplement cherché à enrichir son catalogue déjà bien fourni. Mais la réalité est tout autre. « Ces acquisitions répondent à trois objectifs. En prenant le contrôle de FGP, MEAS se dote tout d'abord de parts de marchés supplémentaires. D'autre part, il y a chez FGP une gamme de produits qui intéresse particulièrement MEAS, et qui ne faisait pas partie de l'offre d'Entran : les capteurs de mesure d'efforts pour l'industrie aéronautique », indique Bruno Cristofari, directeur commercial Europe chez MEAS. Pourquoi s'intéresser spécialement à ces capteurs ? « Cela s'explique par le troisième objectif : celui de se doter d'une masse critique suffisante pour constituer, en France, un pôle d'activité “Défense, aéronautique, militaire.” » A l'intérieur de ce pôle, on retrouvera ainsi l'offre d'Entran et de FGP, l'activité aéronautique traditionnelle sous la marque Schaevitz, mais aussi… une partie de l'offre d'Atexis qui intéresse particulièrement MEAS : ses capteurs de mesure de température pour l'aéronautique...
Concrètement, le site toulousain de MEAS France devrait resté orienté sur les industries de l'automobile et du transport routier, et le nouveau pôle d'activité serait basé en région parisienne (où se situent l'ancien site d'Entran et le siège de FGP). A terme, les marques de FGP et d'Atexis pourraient disparaître au sein du groupe MEAS. Ce dernier souhaite en effet se faire connaître davantage autour de son propre nom.
Pour MEAS, il s'agit aussi de diversifier son offre afin de moins dépendre du marché de l'automobile et de ses soubresauts. Bruno Cristofari ne cache pas la volonté du groupe de poursuivre sur cette voie. « Nous souhaitons renforcer nos parts de marché dans l'aéronautique, confirme-t-il. Le nouveau pôle est donc encore amené à s'accroître. » Sans doute faudra-t-il s'attendre prochainement à l'acquisition d'une autre société présente sur ce marché…

MEAS forte activité dans la mesure de grandeurs mécaniques et physiques
Ses capteurs et systèmes mesurent aussi bien la pression, la force, la position, la température, l'humidité que les propriétés des fluides. La société, fondée en 1983, emploie 2 460 personnes dans le monde. En Europe, elle est présente à travers des filiales en France, Allemagne, Irlande et Suisse. La filiale française emploie 190 personnes sur deux sites : l'un à Toulouse (siège social et unité de production), l'autre à Les Clayes-sous-Bois (l'ancien site d'Entran). MEAS France a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 22,8 M€. Le groupe, quant à lui, devrait prochainement clore son année fiscale 2009 avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 210 M$.

Les principales marques de MEAS :
# ICSensors, racheté à Perkin Elmer en février 2000 (capteurs de pression et accéléromètres pour OEM, etc.)
# Schaevitz Sensors, racheté à TRW Industries en août 2000 (capteurs à jauges de contraintes, LVDT, capteurs de niveau, de pression, etc.)
# Elekon Industries, juin 2004 (capteurs pour applications médicales, etc.)
# Encoder Devices, juillet 2004 (codeurs angulaires magnétiques)
# Entran Devices, juillet 2004 (capteurs de force, pression et accélération)
# Humirel, décembre 2004 (capteurs d’humidité)
# HL Planartechnik, novembre 2005 (capteurs MEMS pour l’automobile, le médical, l’aéronautique, etc.)
# Atex, janvier 2006 (capteurs de vibrations pour la Formule 1)
# BetaTherm, avril 2006 (mesure de température)
# YSI Temperature, racheté à YSI Inc. en avril 2006 (mesure de température)
# Visyx, novembre 2007 (caractérisation de fluides, mesure de densité, viscosité, etc.)
# Intersema Sensoric, janvier 2008 (capteurs de pression MEMS)
# Atexis (capteurs de température) et FGP Sensors (capteurs de mesures mécaniques), janvier 2009

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap