National Instruments renoue avec son habituelle croissance en 2010

Le 02/02/2011 à 0:00  
default-image-3077

En 2009, le chiffre d’affaires de National Instruments avait décliné par rapport à l’exercice précédent passant de 821 millions de dollars à 677 millions de dollars (596,5 M€ à 492 M€). L’activité de la firme texane subissait, comme l’ensemble des fournisseurs de test électroniques et d’automatismes industriels, le contrecoup de la crise économique sans précédent. C’était la seconde fois en 33 ans que sa croissance subissait un coup de frein. La progression ininterrompue que connaissait l’entreprise américaine depuis 1976 avait pour la première fois était stoppée en 2001 lors de l’effondrement de la bulle Internet, qui, on s’en souvient, avait mis à mal toutes l’industrie des télécoms et fait disparaître de l’Hexagone tout les fabricants de téléphones mobiles qui s’y étaient installées.
La crise fait  vraisemblablement désormais partie passée. L’inventeur de Labview retrouve non seulement la voie de la croissance mais dépasse son chiffre d’affaires réalisé en 2008. Il atteint en 2010 873 millions de dollars (environ 634 millions d’euros) soit une augmentation de 29% par rapport à l’an dernier et de 6% par rapport à 2008. Son bénéfice net s’établit à 109 millions de dollars (environ 79 M€).
Au seul 4ème trimestre 2010 (septembre à décembre), le chiffre d’affaires a augmenté de 24% par rapport à la même période de l’exercice précédent pour atteindre les 250 millions de dollars (181,6 M€). « Nous sommes extrêmement heureux de notre fin d’année 2010, ce qui accroît notre confiance à investir agressivement dans la croissance à long terme, a déclaré Alex Davern, vice-président exécutif, COO et directeur financier. Pour 2011, nous avons prévu d'augmenter notre effectif R&D de 19% et notre force de vente terrain de 24% ». 
- 2 février 2011 -
 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap