Nez électronique : Alpha MOS rachète Smart Nose

Le 08/02/2012 à 0:00  
default-image-3077

Le fabricant toulousain Alpha MOS, spécialisé dans les nez, langues et yeux électroniques à usage industriel, vient d’annoncer le rachat des actifs du suisse Smart Nose pour un montant de 40 000 francs suisses (soit environ 33 150 euros), la société se trouvant alors en situation de liquidation judiciaire. Créée en 2004 par Thierry Zesiger, Smart Nose a développé un nez électronique destiné au contrôle de la qualité alimentaire et basé sur la spectrométrie de masse par empreinte. Il s’agit d’un principe consistant à transférer directement les composés volatils dans la chambre d’ionisation d’un spectromètre de masse sans séparation chromatographique. Le courant ionique total ainsi obtenu correspond à un spectre de masse global, chaque fragment représentant un “capteur”. Alpha MOS met par ailleurs la main sur un portefeuille de brevets spécialisé dans les systèmes de prélèvement et de pré-concentration des odeurs.
- 8 février 2012 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap