NIweek 2009 : une application française récompensée

Le 26/08/2009 à 0:00  
default-image-3077

Lors de NIweek, National Instruments récompense chaque année des applications originales réalisées à partir de ses solutions et notamment l’environnement de programmation graphique Labview.
Intitulé « Graphical System Design Achievement Awards », ce concours a réuni 112 applications réalisées dans 25 pays réparties dans dix catégories : aérospatiale et défense, automobile, biotechnologie et sciences de la vie, mécatronique et robotique, contrôle et mesure industrielles, automobile, application embarquée, équipement de test automatique de production, test de validation et prototypage, communication et radiocommunication, recherche et éducation.

L’édition 2009 a vu un Français récompensé. Finaliste dans sa catégorie Bruno Nazarian a reçu son prix des mains de James Truchard, CEO de National Instruments. Son application avait déjà lauréate « toutes catégories confondues » du premier concours des meilleurs articles d’utilisateurs organisé en France à l’occasion des NIdays en partenariat avec la revue Mesures.
Cet ingénieur d’études CNRS au centre IRMF de Marseille avait ainsi gagné sa participation à NIWeek 2009, le pendant américain de NIdays, qui s’est tenu du 4 au 6 août à Austin, Texas. Outre les informations qu’il a récolté durant les trois jours que dure la manifestation, il a donc quitté la capitale texane avec un nouveau diplôme en poche. « Après la récompense française, je suis très content de cette reconnaissance américaine et je suis sûr que toute la structure pour laquelle je travaille le sera tout autant », confie-t-il.

Quelques mots à propos de l'application finaliste :
Sujet : Développement et gestion d'un environnement de stimulation en IRM Fonctionnelle basé sur LabVIEW 8.6 et des matériels PXI, SCXI et NI CompactDAQ
L'objectif : Développer un banc de stimulation modulaire, robuste et évolutif pour l'expérimentation en IRM Cérébrale fonctionnelle (IRMf), afin de corréler et valider les activations cérébrales enregistrées chez l'homme par la technique de l'IRMf à diverses données comportementales (physiologie, réponses cognitives, motrices, stimulations visuelle, olfactives, …) enregistrées simultanément.
La solution : Faire appel à LabVIEW 8.6 pour coordonner l’architecture d’un banc expérimental basé sur du matériel d’instrumentation PXI, NI CompactDAQ et SCXI, ainsi que de vision pour les applications d’Eye-tracking.

(août 2009)

 


 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap