Pierre Gattaz sera le prochain président du Medef

Le 21/06/2013 à 0:00  

C'est désormais une certitude. Pierre Gattaz, bien connu de l'industrie électronique, puisqu'il est président de la Fieec depuis octobre 2007, sera le prochain président du Medef. Geoffroy Roux de Bézieux et Patrick Bernasconi, les deux seuls candidats qui étaient en mesure de l'inquiéter, viennent en effet de se rallier à sa candidature. Le seul candidat restant en lice est Hervé Lambel, co-fondateur du CERF (Créateurs d'emplois et de richesse en France), qui s'est lui même autobaptisé "l'inconnu" et "le petit patron".

Le patron du groupe Radiall succédera donc le 3 juillet prochain, à 53 ans, à Laurence Parisot. "L'urgence de la situation et la nécessité d'une union du patronat nous ont convaincus de nous rassembler afin de relever ensemble les défis qui se posent aujourd'hui à notre pays et à ses entreprises", ont expliqué dans un communiqué les trois hommes qui ont tenu une conférence de presse le 13 juin dernier.

Un triumvirat sera constitué à la tête du Medef. Avec, au sommet, Pierre Gattaz, fils d'Yvon Gattaz, qui fût président du CNPF entre 1981 et 1986 (lors du premier septennat de François Mitterrand).

Il sera secondé par deux vice-présidents délégués : Geoffroy Roux de Bézieux en charge de l'économie, de la fiscalité, de l'innovation et du numérique (il sera aussi trésorier), et Patrick Bernasconi, en charge des mandats, ainsi que des branches et des territoires.

"L'équipe que nous constituerons tous les trois s'appuiera sur un conseil exécutif représentatif, notre instance de gouvernance, et sur la mobilisation des branches et des territoires, qui sont les composantes essentielles de notre mouvement", ont indiqué les trois dirigeants dans un communiqué commun, appelant à une "union pour les entreprises de France".

Créateur du Club Rodin, think-tank de la filière des industries électroniques, Pierre Gattaz a initié les Assises de l'Electronique et les Assises franco-allemandes des industries électriques, électroniques et de communication.

Le groupe Agir pour l'Industrie Electronique, qui regroupe six syndicats de l'électronique, a soutenu, lui aussi, naturellement, la candidature de Pierre Gattaz à la présidence du Medef.