Pour 2005, le Simtec confirme l'embellie amorcée en 2004

Le 03/05/2006 à 0:00  
default-image-3077

Un marché français de l'instrumentation en hausse de 13% en 2005, c'est moins qu'en 2004 (16%) mais cela reste une croissance à deux chiffres. Pour le Simtec (syndicat de l'instrumentation de mesure, du test, de l'énergie et des communications) qui communique les chiffres, c'est un très bon signe après les trois années de baisse qui avaient suivi l'an 2000. Globalement, le marché de l'instrumentation a généré en 2005 221 millions d'euros.
Le marché de l’instrumentation électronique semble donc être à nouveau entré dans une ère de croissance sereine, après le pic de l’an 2000 (450 M€) dû à la “bulle télécoms” et l’énorme chute des années 2001 à 2003. Pour maintenir un bon niveau dans les années qui viennent, Christophe Prunet, Président du Simtec (et par ailleurs responsable de Rohde & Schwarz France), compte sur les efforts faits par les pouvoirs publics en faveur de l’emploi et à la mise en place de grands programmes dans la filière électronique. C’est un peu le même discours que l’an passé mais il semble qu’il commence à être entendu en haut lieu.
Les télécoms représentent 37 % du marché, suivis de l’Aéronautique/Défense/Spatial (21 %). L’automobile représente 7 % et les autres marchés industriels 15 %.

2005 Evolution 2005/2004
Instrumentation générale 97,9 M€ + 5,3 %
Instrumentation RF 34,5 M€ + 20,6 %
Instrumentation hyper 24,8 M€ + 18 %
Testeurs 18,6 M€ + 9 %
Instrumentation télécoms 37,9 M€ + 26,9 %
Instrumentation vidéo 7,3 M€ + 53,7 %
                                      Total 221 M€ + 13,8 %
Remarque: Ces chiffres sont obtenus par l'addition des chiffres d'affaires déclarés par les adhérents du Simtec. Ils sont assez proches du marché global, sauf pour le test car certains acteurs importants ne communiquent pas leurs chiffres.

(Mai 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap