Projet Mint : vers une nouvelle maintenance des lignes de procédés en continu

Le 20/05/2009 à 0:00  
default-image-3077

Initié en janvier 2008, le projet de R&D belge Mint (pour "Maintenance intelligente") rassemble une trentaine de chercheurs sur une durée de trois ans. L'objectif consiste à développer un système dit "intelligent" qui intègre, organise et interprète les mesures réalisées sur une ligne de production, afin de rendre prévisibles les opérations de maintenance. Les résultats sont fournis par des capteurs déjà présents sur le marché, ou par de nouveaux capteurs développés dans le cadre du projet Mint. L'intégration, en temps réel, des données de ces capteurs devrait permettre d'améliorer la fiabilité et la performance des équipements sidérurgiques.
Le 12 mai dernier, les chercheurs ont levé le voile sur l'état d'avancement de leurs travaux. Parmi les résultats, citons notamment la plate-forme informatique e-Mint, qui vise à réduire les coûts par le passage d'une maintenance planifiée à une maintenance proactive.
Mint met à contribution plusieurs industriels, des PME, des centres de recherche et des laboratoires universitaires. Arcelor Mittal, par exemple, a mis ses équipements à la disposition du projet afin d'appliquer les résultats sur ses propres lignes de production. Autre exemple, la PME PEPITe, qui apporte son expertise dans l'analyse des données de production, ou encore Synthetis, qui propose des solutions logicielles pour l'industrie sidérurgique. Le projet est partiellement financé par la région wallonne à travers son plan Marshall, dans le cadre du pôle de compétitivité MecaTech. Pour en savoir plus, consultez le site www.polemecatech.be
(mai 2009)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap