Prototypage rapide : les français CEP et Protometal rachetés par 3D Systems

Le 26/07/2010 à 0:00  
default-image-3077

3D Systems a fait l'acquisition de deux sociétés françaises. Ce groupe est l’un des principaux spécialistes américains du prototypage rapide. Il s’agit de réaliser des maquettes (fonctionnelles ou non, en métal ou en plastique) pour la validation de pièces industrielles.
La première société à rejoindre 3D Systems s’appelle CEP et a son siège social situé près du Mans. Elle propose deux techniques pour la réalisation rapide de maquettes et de prototypes en matériaux plastiques : la stéréolithographie (dépose de couches successives) et le frittage de poudre. A noter d’ailleurs que CEP est la seule à disposer en France de machines de frittage de grande dimension (pour des pièces allant jusqu’à 500 x 500 x 700 mm).
La seconde société, Protometal, est elle aussi installée au Mans. Elle propose la réalisation de prototypes en plastique ou en métal grâce à ses machines d’impression 3D, de frittage sélectif par laser et de stéréolithographie.
Les deux entreprises seront intégrées à l’entité 3Dproparts de 3D Systems Corporation. Elles participeront au développement de l’activité du groupe en Europe, même si 3D Systems dispose déjà d’une filiale française (3D Systems France) basée à Orsay dans l’Essonne. Surtout, pour CEP et Protometal, le fait d’appartenir au même groupe permettra d’orienter les clients vers la société la plus compétente en fonction de chaque projet.
- 26 juillet 2010 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap