R&D chez Schneider Electric : Alain Marbach s’en va, Bernard Larrouturou arrive

Le 14/11/2006 à 0:00  
default-image-3077

Alain Marbach vient de quitter Schneider Electric pour prendre la direction des Systèmes d’Information à la BNP. Entré en 1992 chez Schneider Electric, il a occupé différents postes au sein de la division automatismes (automates programmables, variateurs de vitesse, etc.) avant de prendre la direction de la R&D du groupe à la fin 2003. A ce titre, il a participé à la concentration de multiples centres de R&D en France (notamment dans la région grenobloise) et au déploiement de la R&D au plus près des grands marchés (création de centres de recherche à Bangalore en Inde et Shangaï en Chine). Il est également pour beaucoup dans l’utilisation précoce des technologies Ethernet et Internet dans les automates Schneider (concept “transparent factory”). C’est assurément une grosse perte pour le groupe.
En recrutant Bernard Larrouturou, Schneider a voulu donner un signal fort et confirmer que l’innovation est au cœur de ses préoccupation. Bernard Larrouturou est en effet une grosse pointure puisqu’il a été successivement président du département de mathématiques appliquées à l’Ecole Polytechnique, directeur de l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) et directeur général du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Il a notamment favorisé les relations de partenariat de ces organismes de recherche avec l’industrie et des grands centres de recherche internationaux. Ses relations devraient être mises à profit pour permettre à Schneider Electric de renforcer les liens de ses équipes de R&D avec les grands centres de recherche nationaux et internationaux. (Novembre 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap