Résultat encore en progrès pour Schneider Electric en 2011

Le 27/02/2012 à 0:00  
default-image-3077

Schneider Electric a annoncé des résultats en forte hausse pour son exercice 2011 (voir les résultats 2010). Son chiffre d’affaires a progressé de 14% passant de 19,58 milliards d’euros à 22,38 milliards d’euros en 2011. Le groupe français affiche un résultat net de 1,82 milliard d’euros en hausse de 6% (1,72 milliard d’euros en 2010).  L’EBITA avant coûts d’acquisition et d’intégration croît de 7% pour atteindre 3,17 milliards d’euros.
Jean-Pascal Tricoire, président du directoire, commente : « 2011 a été une année intense de transformation et de déploiement stratégique pour le groupe. Nous avons accéléré les investissements organiques, augmentant notre présence dans les nouvelles économies, qui participent à hauteur d’environ 40% de notre chiffre d’affaires, et dans les solutions, représentant 37% de notre chiffre d’affaires. Nous avons également réalisé un certain nombre d'acquisitions stratégiques. L’intégration de Telvent (entreprise acquise en en juin 2011) dans notre portefeuille constitue une étape particulièrement importante pour notre développement dans le domaine des infrastructures critiques, comme pour nos capacités dans les logiciels. »
Pour l’année en cours, les incertitudes relatives à l’économie mondiale pour 2012 limitent la visibilité. Le groupe français s’attend à une croissance organique nulle à légèrement positive de son chiffre d’affaires et une marge d'EBITA ajusté entre 14% et 15%.

En 2011, l’activité Power représente 37% du chiffre d’affaires (8,3 milliards d’euros, +7,6% par rapport à 2010), l’activité Infrastructure 21,8% (4,89 milliards d’euros, +7,5%). l’activité Industry 19,7% (4,4 milliards d’euros, +10,4%), l’activité IT 14,5% (3,23 milliards d’euros, +10,3%), l’activité Buildings 7% (1,55 milliard d’euros, +4,8%),

Après avoir reculé partout en 2009, le chiffre d’affaires 2010 de Schneider Electric était en progrès dans toutes les régions du monde. En 2011 cette croissance subsiste partout mais de justesse en Europe de l’ouest qui enregistre un recul de 3% au quatrième trimestre : 7,18 milliards d’euros en Europe de l’ouest (+1%), 5,93 milliards d’euros  en Asie-Pacifique (+15%), 5,2 milliards d’euros en Amérique du Nord (+10%), 4,06 milliards d’euros pour le reste du monde (+11%).

- 27 février 2012
 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap