Revue Mesures : au sommaire de janvier 2013

Le 02/01/2013 à 0:00

Forum
- Qualité logicielle : « Plusieurs techniques de test sont nécessaires pour détecter un maximum d’anomalies »
Les logiciels développés pour des applications embarquées dans l’automobile ou l’aéronautique sont validés  par des tests. Ceux employés pour des applications  de contrôles de processus industriels critiques doivent l’être tout autant. Cependant, positionnés entre les phases de développement et de mise en production, les tests sont souvent limités par des délais contraignants. Ils doivent cependant assurer un niveau de qualité suffisant. Par conséquent, il faut anticiper la charge et le réalisme des délais, avant même de valider les attentes en termes d’objectifs qualité à atteindre. C’est ce que nous explique Bernard Homès, président du Comité français des tests logiciels (CFTL).

 

Solutions
- CND : le ressuage connaît toujours un franc succès
Depuis plus d’un siècle, le ressuage est utilisé pour détecter les défauts débouchants sur une grande variété de pièces en fabrication ou en maintenance. Seules la nécessité d’utiliser des produits chimiques et l’image relativement peu valorisante qui lui a été associée ont pu faire croire à sa possible disparition. La méthode reste fortement ancrée dans le paysage industriel et ses évolutions sont nombreuses. Le ressuage semble fait pour traverser les temps. 

- Efficacité énergétique : la norme ISO50001 mise en pratique
Schneider Electric possède toute une panoplie de solutions permettant d’améliorer les performances énergétiques d’un bâtiment ou d’un site industriel et souhaite faire de l’efficacité énergétique un de ses domaines d’excellence. Si bien qu’à peine la norme ISO50001 concernant le management de l’énergie publiée, son siège social était déjà certifié, suivi quelques mois plus tard par cinq sites grenoblois dédiés à des activités tertiaires de production et de R&D. 

- Le progiciel s’adapte mieux au test des turbomoteurs
L’AIA de Bordeaux est le centre d’essais en charge de la révision et de la réparation des moteurs équipant les avions de chasse et les hélicoptères de l’armée de l’air française. Dans le cadre de la rénovation de l’un de ses bancs d’essais, l’AIA a décidé de s’appuyer sur l’architecture logicielle Vasco de la société d’ingénierie française Nérys. Cette solution a permis de prendre en compte les nombreuses contraintes liées à la sécurité et surtout d’appréhender la compréhension des gammes d’essais moteur et leur interprétation. 

 
- Des anémomètres Vortex au cœur de l’usine d’incinération
La solution d’analyse des émissions et de contrôle du procédé installée dans l’usine du Sertrid fait notamment appel à des anémomètres à effet Vortex, seuls modèles capables de résister assez longtemps à la nature agressive et colmatant des gaz. 

- Enfin un moyen “universel” de mesurer la conductivité électrique
La société Sciensoria a mis au point un moyen de mesurer la conductivité d’une grande variété de matériaux conducteurs. La solution utilisée, basée sur des capteurs à courants de Foucault, autorise une mesure sans contact. De plus, elle prend en compte l’épaisseur du matériau et s’affranchit des variations d’entrefer.  

Guide d’achat
- Les logiciels MES
Les solutions MES (Manufacturing Execution System) ont aujourd’hui bien défini leur place dans les usines, entre le superviseur et l’ERP. Mais elles demeurent mal connues des industriels, qui hésitent parfois à s’y convertir face à la difficulté apparente, ou en raison des investissements nécessaires. Ainsi, les éditeurs se recentrent sur les problématiques d’amélioration de la performance et font en sorte de simplifier continuellement leurs offres.

 

Découvrir les offres d'abonnement à la revue Mesures