Automatique & Industrie finalise sa fusion avec Euro System

Le 24/05/2019 à 17:00  

L egroupeAutomatique & Industrie (AI), basé à Saint-Jean-de Moirans près de Grenoble, a finalisé sa fusion avec Euro System, une société égale-ment iséroise –elle est instal-lée à Varces-Allières-et-Risset – dont il avait fait l'acquisition fin 2016. Les deux spécialistes en solutions automatisées pour les infrastructures et l'industrie ont profité de cette période d'intégration pour mettre en œuvre de nouvelles syner-gies « en termes de métier et d'organisation, sans oublier notre engagement sociétal dans le but d'améliorer la performance de nos équipes et libérer les initiatives », explique Pascal Mioche, président d'Automatique & Industrie.

Pascal Mioche, à la tête d'Automatique & Industrie, envisage le recrutement d'une vingtaine de personnes en 2019.

Fort d'un effectif de 100 personnes, le nouveau groupe vise un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros pour l'exercice qui se clôturera fin juin, avec des activités réparties entre les énergies renou-velables (28 % du CA), la gestion de l'énergie et les infrastructures (26 %), le contrôle de process industriels et l'automatisation des machines (38%) et, enfin, la maintenance multiservices (8%). Le groupe a de plus réalisé des investissements en R&D dans un projet de reconstitution par l'intelligence artificielle de données énergétiques manquantes ou erronées, qui s'est concrétisé par le dépôt d'un brevet.

Pour 2019, les axes de développement d'Automatique & Industrie, aussi bien en France qu'à l'international, vont cibler l'extension des activités dans le solaire, le lancement de nouvelles offres de Smart Data pour des outils de production plus performants et une présence renforcée dans la gestion de l'énergie et les infrastructures. Des projets qui devraient se traduire par le recrutement d'une vingtaine de personnes.

Le groupe porte également une attention particulière à la formation, avec un investissement de l'ordre de 5% de sa masse salariale. Cette politique a déjà permis la création d'un Certificat de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) dédié à l'automatisme.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap