Innovations et numérisation portent Endress+Hauser

Le 10/07/2018 à 17:00  

C 'est dans son nouveau campus, situé à Saint-Pr iest (Rhône), en banlieue lyonnaise, et réunissant ses équipes commerciales et celles de Kaiser Optical Systems, société rachetée en 2013 ( voir Mesures n°899 ), que la filiale française du suisse Endress+Hauser a organisé, cette année, son événement annuel pour la presse. En plus d'une météo des plus agréables, la bonne humeur était de rigueur, grâce notamment à la belle année réalisée par le groupe en 2017.

Il a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 2,241 milliards d'euros, en progression de 4,8 % par rapport à l'année précédente, et un résultat net après impôts de 209,1 M€, ainsi qu'un investissement d'un montant de 140 M€. « Compte tenu de l'impact négatif du taux de change, nous avons enregistré une croissance de 6,5 % en monnaie locale et de 8 % en instrumentation. L'activité liée au laboratoire (Analytik Jena) a toutefois un peu moins bien réussi », précise Laurent Mulley, directeur général d'Endress+Hauser France.

La filiale française a vu son chiffre d'affaires progresser de 9,1 % entre 2016 et 2017, à 94,635 M€. « Cette croissance a globalement été portée par tous les marchés, en particulier l'agroalimentaire et les sciences de la vie en début d'année. Notre objectif pour 2018 est d'arriver à stabiliser cette croissance », avance Laurent Mulley. Il insiste d'ailleurs sur l'importance de l'innovation technologique – la société a lancé 57 nouveaux produits (capteur de température iTherm TrustSens, transmetteurs Proline 300/500, transmetteurs radar 80 GHz Micropilot NMR81, etc.) et déposé 261 brevets dans le monde – et aussi une organisation commerciale modifiée, permettant de mieux répondre encore aux demandes des clients.

« Nous avions à peine inauguré notre nouveau campus lyonnais que la phase 2 du projet était déjà lancée. Il s'agit de construire un deuxième bâtiment, d'une superficie de 1 300 m 2 , en plus de celui de 1 500 m 2 , et qui accueillera la société SpectraSensors implantée jusque-là à Compiègne (Oise), formant ainsi un hub Analyse avec Kaiser Optical Systems. Les travaux ont débuté au mois de juillet 2018, pour une livraison prévue douze mois plus tard », se réjouit Laurent Mulley.

Une plateforme de relation client

Pour sa stratégie d'innovation, Endress+Hauser s'appuie sur trois piliers : la présence de plus de 1 000 employés en R&D, l'acquisition de technologies et la participation dans des start-up sur des domaines tels que l'Internet des objets industriels (IIoT) ou la technologie dans les capteurs. « P armi les sociétés acquises pour leur technologie, on trouve les allemands SensAction, spécialisé dans une mesure de densité pour les liquides, basée sur le principe des ondes acoustiques de surface (SAW), et Imko Micromodultechnik, un fabricant de capteurs d'humidité utilisant une mesure du temps de vol d'ondes radar réfléchies (technologie Trime-TDR) », liste Laurent Mulley.

Les IIoT changent la chaîne de valeur et représentent donc une partie très prégnante de notre stratégie à venir. ” Laurent Mulley, directeur général d'Endress+Hauser France

Ou encore l'allemand Blue Ocean Nova, qui développe et commercialise des capteurs à fibre optique couvrant les longueurs d'onde pour les spectroscopies UV/visible, proche et moyen infrarouges sur les liquides, les gaz et les solides. « Par ailleurs, le groupe se dirige de plus en plus vers le numérique, en aidant nos clients à utiliser son potentiel et à prendre de l'avance sur ce domaine. Beaucoup de personnes parlent d'IIoT et d'Industrie 4.0 ; nous, nous déployons déjà des solutions. Les IIoT changent la chaîne de valeur et représentent donc une partie très prégnante de notre stratégie à venir », explique Laurent Mulley.

La société a d'ores et déjà mis sur le marché sa première App, baptisée Analytics App, et a été la première entreprise dans le domaine industriel à recevoir l'EuroCloud 4 étoiles pour la sécurité des données. « Nous venons de lancer une plateforme de relation client. Il ne s'agit pas d'un simple site de vente en ligne, mais bien d'une plateforme regroupant toutes les informations nécessaires à un client (achat en ligne, suivi de livraison, accès à un environnement personnalisé, documentation, etc.) et lui permettant de rationaliser ses processus d'approvisionnement », conclut Laurent Mulley.