La redéfinition du SI àl’honneur du prix LNE de la recherche 2018

Le 28/01/2019 à 17:00  

P our la 10 e édition, Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), a remis lundi 17 décembre 2018 le Prix LNE de la recherche 2018 àWilfrid Poirier et Félicien Schopfer, tous les deux chercheurs au LNE, pour leurs travaux en métrologie électrique, en présence de représentants de la direction du LNE, de collègues, etc.

« Le Prix LNE de la recherche distingue des chercheurs contribuant àlaréussite et àlaréputation scientifique du Réseau Métrologie française que le LNE pilote et de sa propre activité de recherche », rappelle Thomas Grenon. En novembre dernier,la26 e Conférence générale des poids et mesures a voté la redéfinition du Système international des unités (SI), modifiant ainsi la définition mondiale du kilo-gramme, del’ampère, du kelvin et de la mole,une redéfinition pour laquelle le LNE ajoué un rôle capital, notamment grâce aux travaux deWilfrid Poirier et de Félicien Schopfer.

Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’ssais (LNE), entouré de Félicien Schopfer (à gauche) et de Wilfrid Poirier, les lauréats du prix LNE de la recherche 2018.

C. Lardière

Ils ont en effet travaillé àl’application de l’effet Hall quan-tique en métrologie fondamentale, avec des résultats marquants allant de tests d’universalité record au développement d’un générateur programmable decourant, en passant par le développement d’un étalon quantique de résistance en graphène fonctionnant dans des conditions expérimentales simplifiées sans précédent.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap