La tomographie numérique déboule dans l'automobile

Le 06/09/2018 à 17:00  

Développé par le groupe BMW et le Fraunhofer EZRT, le RobotCT est constitué de quatre robots coordonnés, qui se déplacent autour du prototype, pour produire plusieurs milliers d'images en coupe.

L econstructeur auto-mobile allemand BMW a annoncé, courant juillet, avoir intro-duit la tomographie numérique (ComputerTomography ou CT) dans le développement, la production et l'analyse de prototypes, « une première dans l'industrie automobile », affirme-t-il. Grâce à cette technologie, dont l'installation se trouve au sein de l'usine pilote du Centre de recherche et d'innovation (FIZ) de Munich (Allemagne), la gamme complète de véhicules, de la Mini àlaRolls-Royce, peut désormais être contrôlée avec une très bonne qualité, même aux premiers stades du développement.

« L'utilisation de ce système de tomographie est un grand pas en avant, car il nous aidera à améliorer la qualité de nos produits. Nous pouvons en effet maintenant analyser nos prototypes dans les moindres détails, sans avoir à d'abord les démonter », explique Udo Hänle, responsable de l'intégration de la produc-tion et de l'usine pilote chez BMW. Le nouveau système permet d'examiner les véhicules d'une manière qui ne serait pas possible avec les systèmes de tomographie numérique classiques et statiques. Comme d'atteindre des positions de test sur des objets aux formes complexes (carrosserie ou espace de tra-vail particulièrement large). « En fin de compte,cela nous per-mettrad'intégrerencoreplus rapidement de nouvelles technologies dans une série de véhicules », ajoute-t-il.

Pour Michael Koch, responsable de l'analyse des matériaux et des processus chez BMW,« nous utilisons les scanners CT et à rayons X pour vérifier les pièces de véhicules depuis de nombreuses années, mais ce dernier système amène l'assurance qualité à un tout autre niveau. Nous pouvons désormais analyser nos véhicules jusqu'au niveau du micromètre .» Ce degré de détail est nécessaire pour vérifier les soudures et les raccords à vis, vérifier l'état du corps avant et après la peinture, lorsque les températures extrêmes peuvent affecter les liaisons adhésives. Les résultats de l'analyse sont ensuite utilisés comme base pour apporter des modifications ciblées à la production en série.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap