Microlease, un loueur en pleine expansion au sein d'Electro Rent

Le 20/12/2016 à 17:00  

DR Le loueur Microlease est en pleine croissance, entre la fusion avec Livingston en 2014, l'inauguration d'un deuxième bâtiment en octobre 2016 et, maintenant, le rachat par l'américain Electro Rent.

L e marché de la location en test et en mesure a accueilli avec circonspection, le 16 novembre dernier, l'annonce du rachat auprès du groupe Lloyds Development Capital du britannique Microlease par l'américain Electro Rent (filiale du groupe Platinum Equity depuis août 2016), les deux sociétés étant considérées comme des fournisseurs de premier plan en location d'équipements de test et mesure et en gestion de parcs d'appareils.

« Les deux sociétés font figure de leader sur le marché de la location, de la vente et de la gestion des actifs de test et de mesure. Cette acquisition devrait donner lieu à la première plateforme d'envergure mondiale dans le secteur des services de tests et de mesure électroniques.Nous servirons ainsi encore mieux nos clients, grâce à un parc d'équipements encore plus grand et une couverture géographique renforcée, à des niveaux de disponibilité accrus et à un niveau supérieur de service technique », affirme Nigel Brown, CEO de Microlease et qui présidera la nouvelle entité.

Il y a quelques mois, l'occasion avait été donnée à Mesures de pousser la porte du siège social du britannique. Enfin les portes, car la société était en train de faire construire un deuxième bâtiment (un investissement de 500 000 livres sterling) de l'autre côté de la rue, pour répondre à sa croissance. Si l'on écoute attentivement parler les personnes en charge des opérations de ventes et de support, on se croirait au sein de la tour de Babel et non pas à Harrow, dans la banlieue londonienne, à une vingtaine de kilomètres du centre de Londres à vol d'oiseau. Toutes les opérations en Europe sont en effet centralisées en ce lieu, avec le support d'une filiale dans certains pays, comme la France. Lorsqu'un client appelle Microlease, il est immédiatement mis en relation avec une personne parlant la même langue. S'il exprime des besoins plus pointus ou plus particuliers en termes de fonctionnalités, de performances, etc., un spécialiste, présent dans le bureau voisin de la première personne, est prêt à trouver la solution la plus adaptée. « La location est une activité de l'immédiateté : 75 % des produits sont livrés à leurs destinataires en moins de 48h,des produits vérifiés,étalonnés et pleinement opérationnels selon les exigences du client. Nos spécialistes connaissent parfaitement les appareils », rappelle George Acris, directeur du marketing Europe de Microlease.

Un bâtiment supplémentaire de 1 500 m 2 Si des pays comme le Royaume-Uni ou la France sont des marchés plutôt matures en ce qui concerne la location – elle représente de l'ordre de 10 à 12% du marché du test et de la mesure électronique en France –, il n'en va pas de même des autres pays européens. C'est ce qui explique d'ailleurs les investissements réalisés ces dernières années par le britannique. À commencer par la fusion entre Livingston et Microlease en 2014 ( voir Mesures n°870 et 879 ), l'acquisition d'un système moderne, modulaire et automatique pour le stockage des matériels ou encore l'inauguration du deuxième bâtiment en octobre dernier. « Si les équipes financières et de la gestion des actifs ont déjà emménagé de l'autre côté de la rue, la surface supplémentaire de 1 500 m 2 va surtout permettre de stocker encore plus d'équipements (57 000 instruments et 8000 lignes),assurant ainsi disponibilité et flexibilité aux clients », explique George Acris. Plus de 175 personnes, sur un total de 225 en Europe (375 dans le monde entier), travaillent aujourd'hui à Harrow. La société cherche à toujours proposer des solutions globales à ses clients. « C'est ce qui nous fait avancer.Si la location est notre principale activité, nous proposons également des services de location-achat,de Divide by 12,de leasing,d'achat de matériels reconditionnés ou neufs, des services parfois mieux adaptés que l'achat pur et dur », insiste George Acris.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap