surveillance vibratoire:l'indicateur d'état joue la simplicité

Le 01/05/2013 à 17:00  

u ne clé aimantée, un petit boîtier surmonté de trois Led, un système de fixation… et le tour est joué. L'indicateur d'état mCi, conçu par le suédois SKF, se veut très simple à mettre en œuvre et à utiliser. Le système se visse ou se colle sur le palier d'une machine tournante. a intervalle régulier (toutes les trois heures), le capteur de vibrations intégré effectue trois types de mesure: la vitesse, l'accélération d'enveloppe et la température. Grâce à la vitesse, il surveille l'état général de la machine, et décèle d'éventuels problèmes d'alignement ou de déséquilibre.avec l'accélération d'enveloppe, il détecte la dégradation des roulements à un stade précoce. Enfin la température révèle un échauffement anormal.

Si l'un de ces trois paramètres dépasse un seuil donné, les Led clignotent. Chacune d'entre elles s'allume à son tour une fois toutes les cinq secondes si le problème est lié à l'accélération d'enveloppe. Ce code est répété deux fois si l'alarme provient de la vitesse, et trois fois si elle est due à la température. « La machine est ainsi surveillée en continu, résume Clémence Lentin, ingénieur technico-commercial chez SKF. Grâce à l'indicateur d'état MCI, le technicien de maintenance est averti par le clignotement des Led. Il voit qu'il y a une anomalie, et il connaît les facteurs qui peuvent en être à l'origine ». Par rapport à d'autres solutions similaires présentes sur le marché, « ce modèle se distingue notamment par la position des Led, qui a été choisie de manière à ce qu'elles soient facilement visibles. De plus, le capteur effectue des mesures relativement complexes (comme l'accélération d'enveloppe) à faible coût », poursuit Clémence Lentin. il faut compter environ 400 euros pour un kit composé de deux systèmes mCi, et de l'ordre de 7 900 euros pour équiper un parc complet de machines avec 50 systèmes.

L'indicateur se présente dans un boîtier robuste et compact (à peine 6,5 cm de hauteur et 3,5 cm de diamètre). Dans la papeterie, la production d'énergie, ou encore l'agroalimentaire, il permet de veiller au bon fonctionnement de machines tournantes non critiques, qui sont généralement peu ou pas surveillées.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap