RS se renforce en Europe et dans le domaine des automatismes et du contrôle

Le 13/01/2011 à 0:00  
default-image-3077

Depuis fin avril 2010, Radiospares a été rebaptisée tout simplement RS. Quelques mois après ce changement de dénomination, l'enseigne commerciale du groupe de distribution anglais Electrocomponents renforce ses positions en Europe continentale et continue sa percée dans le pays d’Europe de l’est où il a annoncé le lancement en Pologne, en République tchèque et en Hongrie d’une solution d’e-commerce en langues et devises locales. D’autres pays suivront dans les prochains mois. Le marché des services de distribution en Europe centrale et orientale est évalué selon RS à plus de 1,5 milliard d’euros.
Se basant sur son activité dans son pays d’attache, la Grande Bretagne, où le groupe estime disposer un taux de pénétration de 100% du marché, RS considère qu’il possède encore une bonne marge de progrès partout sur le vieux continent. En effet en Europe continentale son chiffre d’affaire  atteint 350 millions de livres (soit environ 420 millions d’euros hors Grande-Bretagne où il réalise autour de 407 millions d’euros), ce qui selon l’entreprise représente un taux de pénétration de 21%. La France devance l’Allemagne et l’Italie en terme de ventes et de taux de pénétration avec respectivement 156 millions d’euros (38%), 96 millions d’euros (19%), 60 millions d’euros (18%).
Deux autres objectifs 
Outre son implantation en Europe de l’est, le groupe de distribution s’est fixé deux autres objectifs. Le premier que sa part de ventes réalisées via ses sites internet atteigne 70% d’ici deux à trois ans alors qu’elle se situe aujourd’hui autour de 50%. Le chiffre d’affaires réalisé via le e-commerce au premier semestre de son exercice fiscal 2011 (avril-septembre 2010) a déjà progressé de 38%. Mais si 65% de l’offre produits est disponible exclusivement en ligne, le distributeur ne néglige pas non plus la vente par catalogue et les forces commerciales sur le terrain auxquelles s’ajoutent les centres d’appels, le support des ventes ainsi qu’une large panoplie d’outils logiciels d’aide au choix en ligne. Son second objectif est le développement de ses ventes dans le domaine des automatismes et du contrôle. « Nous allons transférer sur ce secteur notre savoir faire développé dans l’électronique. Nous nous appuierons sur des fournisseurs stratégiques tels qu’ABB, Fluke, Schneider Electric, Siemens, SMC et Phoenix-Contact tout en élargissant notre portefeuille de marques », déclare Klaus Göldenbot (photo), directeur général de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).
- 13 janvier 2011 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap