Schneider Electric confirme le ralentissement de son activité au dernier trimestre 2008

Le 06/01/2009 à 0:00  
default-image-3077

L’activité de Schneider Electric a décéléré en octobre mais la détérioration a été particulièrement forte en novembre sans amélioration de la tendance en décembre.  
Le groupe français table à présent sur une croissance organique d'environ 5,5% pour l’année 2008, en raison de la dégradation de la situation économique. Grâce aux mesures de contrôle des coûts engagées au cours du quatrième trimestre, il s’attend un impact limité de ce déficit de volumes sur sa rentabilité 2008. Sa marge EBITA restera proche de 15%.

La révision des perspectives 2008 traduit l'affaiblissement des segments de marchés dans l’ensemble des zones géographiques et l’attentisme des clients finaux dans leurs décisions d’investissement. Ce phénomène a été amplifié par un déstockage rapide chez certains distributeurs.

"Notre priorité, pour l’avenir, est clairement d'accélérer nos initiatives d'efficacité opérationnelle et d'adapter notre structure de coûts à ce nouvel environnement, comme annoncé lors de la publication du troisième trimestre. Nous pouvons également compter sur la résistance du modèle de Schneider Electric et sur son bilan solide. Nous sommes donc confiants que Schneider Electric sortira de cette période de ralentissement dans une position concurrentielle encore plus forte." commente Jean-Pascal Tricoire, Président du Directoire.
(janvier 2009)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap