Schneider Electric signe un gros chèque pour s’offrir Invensys

Le 23/08/2013 à 0:00  

C’est incontestablement le gros rachat de l’été. Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et de l’efficacité énergétique, a lancé officiellement fin juillet une offre publique d’achat (OPA) amicale pour acquérir le groupe britannique Invensys. Cette offre a été acceptée par ce dernier. La transaction s’élève à la bagatelle de 3,9 milliards d’euros, dont 2,9 milliards en numéraire et 1 milliard en actions, ce qui fait de ce rachat la plus grosse acquisition du groupe français depuis 2007.

Ce faisant, Schneider Electric entend renforcer de manière significative son offre en solutions de gestion de l’énergie auprès de ses clients industriels. « Le secteur industriel consomme environ un tiers de l’énergie produite dans le monde. Il est donc capital pour nous de répondre à la forte demande des grands groupes de l’industrie pour améliorer leurs procédés de production et leurs dépenses énergétiques », indique-t-on chez Schneider Electric.

Doté d’un portefeuille d’activités allant de la distribution électrique, aux automatismes industriels, en passant par l’énergie sécurisée, la gestion des bâtiments et la sécurité, ou encore les énergies renouvelables, c’est surtout son activité dans le secteur des automatismes que le groupe français va ainsi largement étoffer. Invensys s’est en effet récemment recentré en tant que fournisseur de logiciels industriels ainsi que de systèmes et d’équipements de contrôle pour les industries, après avoir cédé fin 2012, pour 2,2 milliards d’euros, son activité ferroviaire Invensys Rail à l’allemand Siemens. La finalisation de cette transaction est d’ailleurs effective depuis le mois de mai dernier.