Sécurité des sites critiques isolés : l'Etat finance le projet Safearound

Le 08/01/2007 à 0:00  
default-image-3077

“Que se passe-t-il en ce moment autour de mon site ?”. Trois PME d'Ile de France, Evitech, HGH et Martec, ainsi que l'Institut d'électronique fondamentale (Université Paris XI) réunissent leurs compétences pour répondre à cette question en réalisant un système de protection de site.
Assemblé autour d'un capteur périmétrique visible et infrarouge à large portée réalisé par la société HGH à Igny, le système Safearound surveille les airs et le sol par un balayage régulier. Pendant ce temps, tout déplacement au sol ou tout creusement de tunnel en sous-sol est surveillé par un senseur infra-son, réalisé par Martec aux Ulis. L'ensemble des informations est remonté à un pupitre de contrôle qui effectue une analyse d'images (Evitech, à Antony) et une analyse de données à partir de technologies de fusion de données, pour élaborer si nécessaire des alarmes et un ensemble d'informations permettant de hiérarchiser les menaces.
Avec une portée de plus d'un kilomètre (sur 360°), ce système sera adapté aux aéroports, aux sites sensibles isolés, tels certains sites militaires, et aux sites d'extraction, de transformation, de stockage de matière sensible. Il pourra être complété par des systèmes vidéo complémentaires en présence de cheminées constituant des ombres à la visibilité globale du capteur.
Labellisé par le pôle de compétitivité System@tic, le projet Safearound a été distingué dans le cadre de d'appel d'offre des pôles de compétitivité en 2006, ce qui lui permettra d’être financé par le fonds de compétitivité des entreprises. (Janvier 2007)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap