Sécurité machines : la commission européenne a décidé de prolonger la période de transition pour l’EN 954-1

Le 06/01/2010 à 0:00  
default-image-3077

La commission européenne a décidé, en session du 7 et 8 décembre dernier à Bruxelles, de donner suite à la demande du comité européen de normalisation (CEN) et de prolonger l’effet de présomption de l’EN 954-1. La décision de prolongation de 2 ans est parue dans le Journal officiel de l’Union européenne du 29 décembre 2009. En conséquence, l’EN 954-1 sera abrogée au 31 décembre 2011.

Pourtant pour Jean Pierre Buchweiller, du Département des équipements de travail du Laboratoire Sûreté des systèmes automatisés de l’INRS estime que "dans ce contexte évolutif, la norme EN 954-1 n’est plus appropriée pour garantir que la performance de sécurité spécifiée pour les machines est assurée. Les concepteurs auront beaucoup de difficultés à s’appuyer sur l‘EN 954-1 pour assurer que les évolutions techniques sont conduites sans incidence pour la sécurité des personnes. Cette nouvelle période transitoire de deux ans n’aura donc, à notre sens, pas que des effets bénéfiques en prolongeant la validité d’un texte techniquement dépassé, en renforçant la confusion actuelle inhérente à l’abondance des normes abordant le sujet de la sécurité des systèmes de commande et en n’incitant pas les concepteurs à adopter rapidement des méthodes adaptées à la problématique actuelle !"

De son côté, John McAuliffe, responsable internationale du groupe Services et directeur de Pilz Irlande, entreprise spécialisée en sécurité dans le domaine de l’automatisme, recommande aux fabricants et utilisateurs de machines, et ce pour des diverses raisons, d’appliquer quand même le plutôt possible les normes d’avenir que sont l’EN ISO 13849-1 et l’EN CEI 62061 : "On peut se demander jusqu'à quel point l'EN 954-1 peut représenter l'état actuel de la technique dans le domaine de la conception de sécurité des machines. En outre, il ne faut pas exclure que des exploitants de machines exigent l'application des nouvelles normes dans le cahier des charges pour être couverts légalement par rapport à la question de responsabilité en cas d’accident."
(janvier 2010)
 

 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap