Siemens A&D : Automation et Drives font bande à part

Le 12/05/2008 à 0:00  
default-image-3077

Siemens A&D n’existe plus. La division Automation & Drives de Siemens a désormais été  scindée en deux parties : Industry Automation et Drive Technologies. C’est l’une des conséquences des affaires qui ont secoué le groupe allemand l’an dernier. Le président avait alors été poussé à la démission au printemps 2007, les têtes sont tombées, la direction a changé et a remodelé l’organisation du groupe. Cette organisation, établie du point de vue structurel début 2008, se traduit aujourd’hui dans les faits.

Siemens se compose de trois secteurs d’activité : l’industie qui réalise 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires, l’énergie 20 milliards d’euros et la santé 12 milliards. L’ensemble de ces secteurs regroupe 15 divisions.

Le secteur industrie compte 6 divisions parmi lesquelles se trouvent Industry Automation (solutions et matériels d’automatismes) et Drive technologies (entraînement et contrôle de mouvement) qui réalisent chacune 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il comprend également les divisions Building Technologies (6 milliards d’euros), Industry Solutions (6 milliards d’euros), Mobility (6 milliards d’euros) et Osram (5 milliards d’euros).

La séparation de Siemens A&D en deux structures ne change rien pour l’instant en France. Les équipes françaises travaillant pour cette division sont spécialisées par secteurs d’activités (industrie manufacturière, industrie de process, bâtiment). Elles continuent de commercialiser aussi bien les produits d’Industry Automation que ceux de Drive Technologies.
(mai 2008)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap