Siemens estime que son action en France n'est pas assez considérée

Le 02/10/2005 à 0:00  
default-image-3077

Dans un entretien aux Echos la semaine dernière, Philippe Carli, Président de Siemens France, estime qu’en faisant travailler 12.500 personnes en France, Siemens France devrait mériter un peu plus de considération de la part des pouvoirs publics.
Ceci passe d’une part par un meilleur soutien pour les marchés à l’exportation, et d’autre part par une plus grande ouverture des marchés de l’énergie et des transports, “où subsiste un réflexe national latent”. M. Carli précise par ailleurs que le rachat du conglomérat autrichien VA Tech par Siemens avait un impact important en France, puisque 1.500 personnes qui travaillaient pour ce groupe (notamment dans la distribution et le transport de l’énergie) viennent de rejoindre Siemens France. (Octobre 2005) (Octobre 2005)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap