Siemens PLM lance NX6 : conception, calculs et fabrication en un seul logiciel

Le 27/05/2008 à 0:00  
default-image-3077

La dernière version du logiciel NX, dont la sortie est annoncée pour le 1er juillet, apporte son lot de nouvelles fonctionnalités. De nombreux brevets ont été déposés et concernent la presque totalité des modules. Rappelons que NX est le progiciel de gestion du cycle de vie produit (ou PLM) de Siemens PLM Software. Il offre aux grands groupes une plate-forme unique pour le dessin, la conception mécanique, l'analyse cinématique, le maillage par Eléments Finis, le calcul de résistance aux chocs et vibrations ainsi que tous les aspects de FAO (fabrication assistée par ordinateur).
Ce dernier module fait l'objet de nombreuses améliorations dans la nouvelle version. Tout d'abord, grâce à une technologie brevetée appelée Streamline, les ingénieurs de production peuvent choisir des trajectoires d'outils qu'ils souhaitent, afin d'améliorer l'état de surface ou de réduire les temps d'usinage, selon les cas. La simulation de fabrication a également fait l'objet de développements importants. Le logiciel propose en effet une aide au choix entre plusieurs moyens de production. « Une même pièce peut souvent être usinée sur plusieurs machines différentes, explique Alain Guillon, support technique chez Siemens PLM France. Grâce à une nouvelle bibliothèque de machines de production, les ingénieurs peuvent faire leur choix en simulant les temps d'usinage et les coûts associés selon les machines utilisées. NX6 prend en charge tous les types de cinématiques machines, jusqu'aux équipements très complexes qui mêlent tournage et fraisage sur plusieurs axes. »
L'accent est mis sur la collaboration entre les services, afin que tous utilisent le même logiciel et que les modifications soient faciles à suivre et à prendre en compte. Cela s'illustre entre autres par l'intégration de Simulink et d'un solveur Matlab au sein du module mécatronique. Pour la première fois, la création de boucles de régulation et de simulation est disponible depuis un logiciel de conception. Mécaniciens et électroniciens pourront désormais utiliser la même interface, pour un travail plus rapide et plus efficace.
Pour finir, l'une des innovations majeures reste l'arrivée du mode Synchronous Technology dans le module de dessin. Une fois activée, cette fonction autorise un grand nombre de modifications sur une pièce, et cela quel que soit le logiciel utilisé au départ. La modification de paramètres ou le déplacement d'éléments entiers se fait simplement et intuitivement. « N'importe qui dans l'entreprise est capable de modifier une pièce, ne serait-ce que pour exprimer une idée, commente Alain Guillon. Plus concrètement, les ingénieurs calcul ne sont pas obligés de retourner voir les services CAO pour effectuer des modifications de pièces. Ils peuvent faire plusieurs essais en déplaçant à chaque itération des parties entières de la pièce. » (mai 2008)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap