Siemens remet en cause son activité logistique

Le 25/09/2005 à 0:00  
default-image-3077

Le 1er octobre prochain, il n’y aura plus de division “Logistics and Assembly Systems” (L&A) au sein de Siemens. Les différentes branches de cette division sont intégrées dans d'autres divisions.
La branche “Postal Automation et Airport Logistics” sera rattachée à la division Industrial Solutions and Services (I&S). La branche Electronic Assembly Systems, qui mène une activité rentable dans la fabrication d’automates de report destinés à l’industrie électronique, va intégrer la division Automation and Drives (A&D). 
Quant à la branche Distribution and Industry Division (DI), qui est passée dernièrement dans le rouge, elle sera intégrée à Dematic (qui avait été racheté à Mannesmann il y a quelques années) , une société juridiquement autonome, qui pèsera désormais 5.000 personnes. A l’avenir, cette activité figurera au poste “Autres activités courantes” dans le bilan du Groupe Siemens. Une position guère mobilisatrice ! Les dirigeants du groupe allemand se disent ouverts à une offre de rachat raisonnable ou à un partenariat.
(Septembre 2005)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap