Les avancées de la radiographie numérique

Le 16/06/2016 à 14:00  

Depuis une quinzaine d'années, la radiographie numérique se fait une place dans l'industrie. Elle y remplace petit à petit la radiographie classique, pour contrôler l'intégrité de certaines pièces. Du moins dans quelques secteurs d'activité : en effet, ce système présente des limites, et certaines entreprises peuvent avoir des réticences face à une nouvelle technologie à prendre en main. L'évolution de la radiographie vers le numérique présente néanmoins de nombreux avantages.

« La radiographie numérique a commencé à être utilisée dans l'industrie au début des années 2000 »,rappelle Christophe Reboul, référent technique pour la radiographie à l'Institut de soudure. Les acteurs de la radiographie classique, comme Agfa, Kodak ou Fuji, se sont mis à proposer des solutions numériques. Le principe de la radiographie numérique consiste à remplacer le film argentique par un écran: cela évite le recours aux produits chimiques pour le développement (voir encadré). Ce système est appelé CR, pour « computer radiography ». « Le marché de prédilection était la recherche de corrosion. Au fil des années, les systèmes numériques ont gagné en qualité d'image, mais surtout en rapidité : les temps d'exposition pour une radiographie étaient de plus en plus courts », continue Christophe Reboul. En parallèle, les fabricants ont également développé la « radiographie directe », ou DR. Équivalente à la radioscopie médicale, cette tech-nique permet d'observer les images en temps réel.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap