Systèmes d'exploitation temps réel : Intel s'offre Wind River

Le 10/06/2009 à 0:00  
default-image-3077

Intel annonce l'acquisition de Wind River, éditeur de systèmes d'exploitation temps réel, de plates-formes de développement et d'outils d'optimisation logicielle pour l'embarqué. Le géant des microprocesseurs voit en Wind River le moyen de diversifier son activité. Il souhaite en effet gagner des parts de marchés dans l'électronique pour l'industrie (aérospatiale, télécoms, automobile, etc.) mais aussi grand public (avec les terminaux mobiles, principalement). Des domaines qui sont tous le cœur de cible de l'éditeur américain.
Les deux sociétés avaient déjà conclu par le passé plusieurs contrats de partenariat (notamment pour le développement d'équipements mobiles utilisant l'Atom). Mais cela n'empêchait pas Wind River de travailler avec les autres constructeurs de microprocesseurs et de calculateurs embarqués. Les dirigeants d'Intel se veulent rassurant auprès des clients actuels de Wind River, en déclarant que l'éditeur pourra continuer de travailler avec d'autres architectures que celles d'Intel.
L'acquisition, d'un montant de 884 millions de dollars, a été acceptée à l'unanimité par les membres du conseil d'administration de Wind River. Les termes en seront finalisés dans le courant de l'été, mais Wind River devient désormais filiale à 100 % d'Intel. Il fera partie de la branche logiciels et services. (juin 2009)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap