Technologies avancées de production : l’IRT Jules Verne recrute

Le 13/06/2012 à 0:00  
default-image-3077

Fort de la convention récemment signée avec l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), l’IRT Jules Verne se lance dans une première phase de recrutement de personnels de recherche (permanents et doctorants) et de personnels de direction et d’administration de l’IRT. Une soixantaine de postes sont à pourvoir à fin 2012. Par cette convention l’IRT Jules Verne se voit octroyer le versement de 12 M€ (sur les 44 M€ conventionnés pour trois ans). Cette première phase d’investissements marque donc le démarrage effectif du programme de recherche et développement de l’institut. Au total, ce sont 96 milliards d’euros (dont 52 M€ apportés par les industriels, les collectivités territoriales et les partenaires académiques) répartis sur ses trois premiers exercices budgétaires dont l’institut dispose afin de mener des projets pour des secteurs de pointe de l’industrie française.
L’Institut de Recherche Technologique Jules Verne est dédié aux technologies avancées de production composites, métalliques et structures hybrides. Il vise à devenir dans les dix ans un campus d’innovation technologique de dimension mondiale. Il regroupera, sur un même site près de Nantes, des industriels, des établissements de formation, des laboratoires de recherche appliquée publics et privés, des moyens de prototypage et de démonstration industrielle.
Cinq axes stratégiques de recherche sont au programme : procédés innovants, conception et intégration de structures complexes, usine du futur, aco-procédés et contrôles. Une trentaine de projets démarreront d’ici septembre 2012 avec deux thèmes forts : procédés innovants métalliques/composites et conception/intégration de structures complexes. Des travaux concerneront également le contrôle gage d’une fabrication de qualité des assemblages en matériaux composites notamment. Des procédés de contrôle non destructifs appropriés seront donc à l’étude.
Cette campagne de recrutement vise à développer ces programmes de recherche en collaboration avec des entreprises, telles qu’Airbus, EADS, DCNS, STX, Alstom, Constellium… ainsi que des structures référentes dans le monde de la recherche, comme le CEA, le CNRS, l’IFSTTAR… Une trentaine de doctorants et post-doctorants, une quinzaine de permanents recherche pour le management et la mise en oeuvre du programme initial de recherche, ainsi qu’une quinzaine de personnes pour les fonctions de direction et de support sont visées par cette campagne.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap