Une année qui finit bien pour Agilent Technologies

Le 21/11/2005 à 0:00  
default-image-3077

L’année fiscale qui vient de s’achever a été fertile en changements pour Agilent Technologies, qui a annoncé la cession de son activité semi-conducteurs (revendue à deux fonds d’investissement KKR et Silver Lake Partners) et de l’activité Lumileds (revendue à Philips). Avec ces deux opérations récentes (qui ne sont pas encore complètement finalisées), auxquelles il faut ajouter la redéfinition du périmètre de certaines activités et la filialisation à venir (dans quelques mois) de l’activité test de semi-conducteurs, il est difficile de comparer de façon objective les résultats d’une année sur l’autre. Notons tout de même que le chiffre d'affaires a atteint 5,1 milliards de dollars pour l'exercice fiscal 2005, contre 7,2 miliiards pour l'exercice précédent.
Comme de plus ces résultats n’ont pas été particulièrement brillants, les dirigeants préfèrent commenter la tendance actuelle. Sur le dernier trimestre 2005, le le test et mesure électronique représentent 62%, l'analyse bio-chimique 27% et le test de semi-conducteurs 11%.

L’activité instrumentation électronique a réalisé un chiffre d’affaires de 866 M$ au dernier trimestre 2005 (et revient ainsi au niveau du dernier trimestre 2004), mais le plus important est la hausse de 10,6 % par rapport au troisième trimestre 2005. Pour les commandes, qui ont atteint 903 M$ au quatrième trimestre, la progression est plus spectaculaire encore (11,9 %). Ces chiffres incluent les activités test de production et test paramétrique, qui étaient jusqu’ici regroupées dans une division séparée, la division Automated Test.

L’activité test de semi-conducteurs, qui sera filialisée vers la mi-2006, a réalisé un chiffre d’affaires de 159 M$ au quatrième trimestre 2005, en très forte progression sur le troisième trimestre 2005 (+35,9 %) et même le quatrième trimestre 2004 (39,5 %). Elle a enregistré 199 M$ de commandes au quatrième trimestre, soit une hausse de 36,3 % sur le trimestre précédent (et de 310 % sur le quatrième trimestre 2004).

L’activité analyse chimique et biologique est moitié moins importante que l’activité mesure électronique mais elle dégage une marge supérieure. Son chiffre d’affaires a atteint 382 M $ au quatrième trimestre 2005, soit une progression de 12 % sur le troisième trimestre 2005 et 8,5 % sur le quatrième trimestre 2004. Là aussi, l’avenir se présente très bien avec 404 M€ de commandes enregistrées au quatrième trimestre (+12 % par rapport au trimestre précédent). Pour ce qui est des commandes en cours, l’analyse chimique compte pour 58 % et les sciences de la vie pour 42 %. (Novembre 2005)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap